Softiblog : Le blog de l'agence web Softibox

Les pénalités Google !

Posté par hoby 24 - avril - 2012

La présence sur le moteur de recherche « Google » fait la raison des travaux acharnés des acteurs du Web (webmasters, référenceurs…) de nos jours. Pourtant, les risques de ne plus y apparaître en est le problème majeur : les pertes engendrées par la pénalité de son référencement. On est tous au courant que Google impose d’importants changements dans ses résultats, notamment les déclassements de certains sites ! Oui ! Mais savez-vous dans quel cas un site web est pénalisé par Google ? Ici, on va voir quand une pénalité peut être infligée, comment s’en protéger et comment en revenir si l’on est victime.

Les formes de pénalités Google

Blacklistage

Google impose bon nombre de critères pour l’analyse de sites web. Ainsi, si ces éléments parviennent à être enfreints, le site en question risque une pénalité : l’exclusion ou connu de tous par « Liste Noire ». Dans quel cas alors votre site pourrait être « Blacklisté » ?

Les causes d’une pénalité dans ce cas :

– L’usage du « cloacking », une méthode de masquage dopant ainsi les moteurs de recherche afin de pouvoir optimiser les positionnements d’un site dans leurs résultats en abusant des « mots clés »
– L’emploi du «  doorway » ou connu aussi sous l’appellation de « pages satellites », des pages que les visiteurs ou les internautes ne verront pas, spécialement dédiées pour le référencement
– Les « Link Farm » ou aussi « Fermes de Liens », des pages web ne contenant uniquement que de liens

Comment remonter la pente si son site est blacklisté ?

– Il est toujours possible de remonter la pente si l’url blacklistée est encore jeune, c’est-à-dire un nouveau site. Il faudrait dans ce cas travailler dessus (travailler le référencement, audit de site web, url rewriting ou réécriture d’url…) et attendre que les choses progressent, tout est encore possible
– Il serait beaucoup plus difficile, voire même impossible, de s’en sortir pour un ancien site qui a déjà connu de meilleures positions sur ses requêtes
– Si votre site est blacklisté, il se pourra qu’aucun affichage du site soit visible quand on indique une recherche sur le nom de celui-ci dans Google. Pour s’en sortir, seule une intervention manuelle de Google pourra se faire.

Sandbox

La « Sandbox », connu de tous aussi par « Bac à Sable », ou tout simplement le « déclassement » se trouve être le pire cauchemar des référenceurs. Au moins on a tous connu ceci une fois ^^ ?! Le fait est qu’il n’affiche plus de résultats dans le moteur de recherche Google pour une ou des pages web d’un site. Cependant, il est assez difficile de connaître si Google procède à une pénalisation sélective ou une pénalisation globale du site. Comment dans ce cas reconnaître un site « sandboxé » ?

pénalisation sélective : pénalisation uniquement sur une requête précise mais non pas sur toutes les expressions clés. Google considère ainsi qu’il existe un abus dans l’exploitation de cette requête.

pénalisation globale : le site est pénalisé, toutefois il se peut qu’il continue d’apparaitre lorsqu’on commande le terme « site: » (commande utilisée pour connaître la valeur des pages du site indexées par Google). Il n’affiche pas en première page de Google les résultats lors de la recherche sur les requêtes génériques. Il n’affiche pas non plus les recherches réalisées sur les commandes (allinanchor: ; allintext:…) et affiche des résultats non significatifs lors de la commande « link: » (commande utilisée pour connaître la valeur des liens entrants d’un site).

Une autre forme de sandbox, la pénalisation provisoire : on pourra vérifier le déclassement des requêtes sur un espace de temps mais qui revient à la normale après.

Les causes d’une pénalité dans ce cas :

– Les différentes méthodes de masquage (textes cachés…)
– Le manque de contenu avec trop de publicités
– Un nouveau site qui a gagné trop rapidement en backlinks en une courte durée…

Comment remonter la pente si son site est  sandboxé  ?

– Dans le cas d’une baisse importante de son trafic accompagnée d’une chute de positionnement sur Google, vérifier vos requêtes clés (mots clés avec un taux de concurrence élevé, mots clés non porteurs…)
– Travailler de nouvelles expressions pertinentes et diversifier l’usage
– Vérifier s’il y a eu changements récemment dans les SERP (search engine results page), pages générées automatiquement par Google selon les expressions tapées par les visiteurs

Remarque : Bien que votre site ait connu une perte de trafic, ceci ne signifie pas toujours qu’il est pénalisé. Faites gaffe donc à bien tout vérifier.

Le Netlinking

Nombreux référenceurs se basent sur les échanges de liens pour optimiser leurs classements dans les moteurs. Certes, le linkbuilding est une méthode stratégique et pertinente, pourtant on peut toujours échouer. Il est très important de maitriser les différentes stratégies netlinking pour éviter d’encourir à une pénalité.

Les causes d’une pénalité dans ce cas :

– Maillage interne (organisation de liens internes) trop dense
– Le fameux « Duplicate Content » ou encore la duplication de contenu
– Beaucoup trop de liens dans de courts contenus
– Ferme de liens avec des backlinks (liens externes) sur-optimisés et l’obtention de liens massifs en une courte durée. Ce système s’apparenterait aux « Spams » (contenu massif et abusif de publicités)
– Ancres trop répétitives…

Comment remonter la pente si l’on est victime de pénalité ?

– Optimiser les liens internes qui aident surtout les spiders à récupérer du contenu (texte, article) dans le site. Penser à en supprimer si c’est de trop
– Exploiter des contenus (textes ou articles) uniques et originaux dans son site
– Faire le ménage dans ses backlinks : supprimer des liens morts, supprimer des liens qui ne respectent pas les recommandations ou « guideline » de Google, supprimer des liens en Adsense (liens sponsorisés…) et les affiliations…
– Et pour les sites qui risquent gros mais qu’on espère encore pouvoir sortir de leur noyade, recours à un audit de site web. Pour ceci, faire appel à des professionnels comme une agence web pour revoir les points critiques et les éventuelles modifications à effectuer sur le site.

Comment se protéger d’une pénalité ?

Il est conseillé de respecter certaines règles de Google (Guideline) pour limiter les risques d’une pénalité dans ses démarches linkbuilding :

– Pas de backlinks avec une page web contenant au-delà de 5 liens vers des annuaires
– Pas de backlinks avec des sites contenant des ancres (vers liens externes) non porteurs comme : « casino en ligne », « riad marrakech », « maroc », « mutuelle »… Ceci fera de mauvais voisinage à votre site.
– Pas plus de 10 liens externes en footer ni de liens sur toutes les pages d’un site
– Penser à souscrire pour des Annuaires et à publier sur des Communiqués de Presse. D’ailleurs, récemment, c’est devenu une stratégie tendance pour obtenir des liens de qualité à booster ses pages internes (obtenir des liens profonds ou tout simplement le « deeplinking »). Ici il faudrait bien s’assurer que vos sources soient réputées
– Un procédé sûre qu’il faudrait surtout privilégier, le « LinkBaiting ». En d’autre terme c’est une méthode qui permet de créer des liens de qualité en contenu, c’est-à-dire dans du texte. Aujourd’hui, Google apprécie plus le linkbaiting à de simples liens (en footer, en sidebar, en pages partenaires ou en pages de liens…)
– Alterner l’usage de ses requêtes (mots clés génériques, mots clés porteurs de trafic…)
– Éviter l’achat de liens (liens payants, liens sponsorisés) qui est source de spamdexing (méthode trompeuse) pour Google et les moteurs de recherche
– Et dernièrement, pratiqué dans nos locaux, veiller à ce que les liens soient dans des pages à contenu uniquement dans la langue du site, c’est-à-dire sans présence de liens en d’autres langues…

Mais surtout, ne vous focalisez pas seulement à optimiser votre site (à défaut de sur-optimisation risque pénalisation), veillez surtout à concilier les meilleures techniques et la créativité sur vos stratégies de référencement. Sur ce, bon référencement !

2 Réponse à ce jour.
  1. Freddy dit :

    Bonjour,

    Je suis en train de réaliser un site contenant un agenda, dans lequel je vais avoir des centaines de liens sortants.

    Comment puis-je éviter d‘être considéré comme Link-Farm par Google ?

    Merci,

    Freddy

  2. Anja dit :

    Bonjour Freddy,

    Une solution possible est d’utiliser la balise “nofollow” afin de montrer à Google de ne pas suivre les liens sortants de ta page.

    Tu devras également penser à limiter le nombre de lien par page pour être plus “clean” aux yeux de Google.

10 tâches SEO que vous pouvez déléguer à un Assistant Virtuel

Le SEO s’est largement complexifié. Il y a encore quelques ...

Quid du Link Building après le lancement de Pingouin 4.0 ?

Google a lance récemment Penguin 4.0  qui applique le filtre ...

Comment rédiger un bon cahier des charges pour votre site Internet?

Pourquoi cet article? En tant qu’agence web, Softibox reçoit bon nombre ...

Mettre en place une méthode AGILE qui fonctionne

La méthode AGILE consiste à affiner un besoin au fur ...

Liens factices sortants : Mise au point

Tout blogueur sait que Google fait régulièrement le ménage dans ...