Développement web

RGPD bouleverse internet !

rgpd
Avatar for andy

Article par

Le RGPD ou “Règlement général sur la protection des données”, est entré en vigueur le 25 mai dernier dans l’Union européenne. Il promet de mieux protéger les informations personnelles sur internet et prévoit des sanctions plus lourdes contre les géants du net en cas de manquement.

Ainsi, il envisage de donner  plus de droits aux utilisateurs des sites et oblige ces derniers à plus de transparence dans la collecte des données. Mais concrètement, qu’est-ce qui change ?

Petit rappel :

Pour répondre aux évolutions numériques, l’Union européenne a voté en 2016, en faveur d’un nouveau cadre juridique en matière de protection des données personnelles. Celui-ci vient prendre le relais de la loi “informatique et liberté” de 1978. Ce cadre, appelé “paquet européen de protection des données”, est entré en vigueur en mai 2018.

Qu’est-ce qu’une donnée personnelle ? 

Une donnée personnelle est une information qui permet d’identifier une personne physique, directement ou indirectement. Cela peut être un nom, une photo, une adresse postale ou numérique, un numéro de téléphone, etc. Les sites internet sur lesquels les internautes sont inscrits ont désormais l’obligation d’expliquer à quoi vont servir ces données et combien de temps ils vont en disposer.

Le transfert des données facilité

Un des points les plus importants du RGPD. Les internautes doivent  maintenant être en mesure de pouvoir transférer  et récupérer toutes leurs données personnelles depuis n’importe quel site vers un autre. C’est la “portabilité des données”. Cela crée de nouvelles opportunités de développement et d’innovation en facilitant le partage de données personnelles, de manière sécurisée et sous contrôle.

Des conditions d’utilisation simplifiées

Il nous arrive souvent de signer des conditions générales d’utilisations sans même regarder. Le RGPD impose la collecte “loyale” des données, ce qui oblige les professionnels du web à expliquer clairement comment les données personnelles vont être utilisées, et donc à revoir la façon dont leur politique de confidentialité est présentée afin de les rendre compréhensibles pour tous.

Pas de Facebook avant l’âge de 15 ans

Le RGPD vise à limiter l’utilisation précoce des réseaux sociaux. Pour cela, l’inscription sur un réseau social n’est désormais autorisée qu’à partir de 15 ans. Les personnes en dessous de cet âge auront besoin d’une autorisation parentale. Toutefois, la mesure reste très aisément contournable puisqu’il suffit, lors de l’inscription de “confirmer avoir plus de 15 ans”.

Des sanctions plus lourdes

Toute entreprise sera responsable des données personnelles en sa possession et devra en assurer la protection sous peine d’amendes pouvant aller  jusqu’à 4% du chiffre d’affaires mondial.  Le règlement donne également la possibilité aux ONG d’organiser des actions pour attaquer les entreprises fautives. La cible première étant les GAFAM, c’est-à-dire Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft

Même si cela n’est pas du goût de tout le monde, le RGPD a fait beaucoup d’écho dans le monde du web. Il aura mis au total plus de 4 ans avant d’aboutir à une version finale et satisfaisante. L’élu allemand, Jan Philipp Albrecht, considéré comme le père du RGPD, a été salué pour son travail et sa persévérance, y compris par les lobbies qui s’étaient opposés à lui.

Aujourd’hui, de plus en plus de sociétés se conforment  aux 47 articles imposés par le texte RGPD.

The following two tabs change content below.
Avatar for andy
Œuvrant dans le monde du web, j'essaie de transmettre cette passion pour cet univers en perpétuelle évolution et dont l'influence ne cesse de grandir.
Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *