Développement web

L’ eye tracking

Avatar for hoby

Article par

L’eye tracking, ou oculométrie, est la mesure du mouvement des yeux pour déterminer où se pose leur regard sur l’interface (permet de savoir exactement où les visiteurs d’un site regardent lorsqu’ils arrivent sur une page). Grâce à l’eye tracking, nous mesurons les zones qui sont vues, lues, utilisées ou ignorées.

L’eye tracking est appliqué pour faire des tests utilisateurs sur les interfaces digitales (sites web, applis mobiles) et pour faire études consommateurs sur les interfaces offline (publicité, affichage, packaging…). Il est également utilisé pour l’analyse ergonomique des sites web, l’analyse des e-mails ou pour analyser la visibilité des emplacements publicitaires.

Des méthodes d’analyse ergonomique, celle-ci est la plus fiable car elle reflète précisément le comportement des utilisateurs et des consommateurs par « zone d’intérêt » : nombre de regards, temps de regard, sens de lecture, ordre de découverte…

Avec les résultats obtenus, des recommandations précises pour l’amélioration de l’interface en découlent : comment améliorer les pages ? Comment organiser efficacement le site ? Comment guider l’utilisateur ? Où placer le message essentiel ? Quel est l’impact des images ?

Contexte

Sur le web, la simplicité et la rapidité sont les principales contraintes. Ainsi il est primordial de proposer des pages présentant des informations simples mais concises avec un temps de chargement moindre.

Pour comprendre l’internaute et proposer une page soumise aux contraintes précédemment mentionnées, il faut savoir que l’internaute obéit à des impulsions logiques dictées par plusieurs éléments d’influence :

– L’endroit le plus probable où se trouve l’élément qu’il recherche

– La forme et la couleur de l’élément qu’il recherche

– L’attractivité des éléments de la page : certains élément attirent le regard plus que d’autres

  • les éléments de formulaires attirent l’attention de l’internaute, car ils incitent  inconsciemment à leur utilisation.
  • Les éléments animés attirent également l’oeil. A utiliser sans tomber dans l’excès
  • Mais les éléments les plus connus et les couramment utilisés sont bien sûr les visages humains et l’endroit où ils portent leur regard

Conclusions de quelques experiences faites :

A] si le texte n’est pas bien présenté l’internaute a du mal à trouver l’info pertinente et à la retenir. Il faut qu’ils passent beaucoup moins de temps et la présentation est plus claire.

F représente en fait la perte d’attention progressive des internautes lorsqu’ils lisent.

=> Adapter les textes au web :

  • Le premier paragraphe d’un texte doit résumer le contenu du texte
  • Il faut démarrer les titres, les paragraphes et les listes avec des mots importants
  • Il faut utiliser le style d’écriture en pyramide inversée

B] L’ajout de photos superflues, mal placées, mal choisies est inutile et sont totalement ignorées

=> Pour être vue, une photo doit être en rapport avec le contenu, claire, montrer des visages expressifs et qui regardent l’objectif.

C] Des grosses images ne servent à rien, elles sont distrayantes et non regardées, elles gaspillent de l’espace inutilement.

D] Ne placez pas dans des endroits inhabituels des éléments pour qui l’usage général du web dicte des positions déterminées.(par ex lien Contact, logo, ,,,)

E] Aérez votre page et espacez les éléments entre eux

F] Jouez avec les éléments visuels, visages, animations, etc. pour guider le regard et mette en avant des informations importantes

The following two tabs change content below.
Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *