Webmarketing - SEO

Guideline complet en cas de pénalité Google

Guideline complet en cas de pénalité Google
Avatar for hoby

Article par

C’est désormais chose courante dans la sphère SEO, la pénalité infligée par Google, encore faut-il bien distinguer le type. Mais avant de voir en détail ces types de pénalité qui se caractérise par la pénalité manuelle et algorithmique, on va d’abord essayer de définir ce que peuvent être les sources de cette pénalité.

 

Pourquoi mon site a-t-il été pénalisé ?

Achat de liens : Bien que depuis l’affaire Buzzea, un entremettant entre blogueurs et annonceurs par le biais d’affiliation, l’achat de liens a toujours été vu par Google une manipulation directe de son algorithme notamment pour le classement organique.  Récemment, on a peut-être Teliad et Rankseller pénalisé par Google pour ce même principe de vente de liens bien que cela ne soit pas encore confirmé.

Guestblogging : Il faut savoir que le principe du guestblogging au sens littéral est donc le fait d’être « invité d’un blog ». C’est-à-dire qu’on rédige un article sur un blog d’autrui en tant qu’auteur. Le risque étant de le pratiquer à outrance notamment en faisant des liens vers votre site or que celui-ci n’a aucune relation avec la thématique principale du blog de publication.

Dans le guestpost, l’auteur doit prendre soin d’associer l’auteur dont son nom à son profil Google+ afin de s’attribuer la paternité de l’article et de configurer par la suite son profil G+. De cette manière, vous travaillez non seulement votre authorship, mais également votre netlinking à bon escient, à condition que la thématique du blog corresponde au vôtre.

Netlinking : le moteur de recherche Google se perfectionne avec des critères de classement de plus en plus sélectif. Il faut prendre en compte plusieurs paramètres pour un bon netlinking dont le principe ne se repose plus sur les indices comme le page rank ou encore l’alexa rank.

Il faut prendre en compte : la thématique principale du site, l’emplacement du lien, le trustflow de la page (capacité de la page à transmettre de la confiance vers un site tiers) qui est un outil plus ou moins fiable de MajesticSEO, mais surtout de considérer les paramètres de qualités onsite notamment le ratio texte/code, l’affichage des flux…Dans cette optique, il faut noter également la fréquence de publication du site ainsi que la présence systématique de liens sortants dans ses articles. Ce dernier est très important, car c’est très vite devenu un indicateur de liens factices pour Google dans le cas où il n’y aurait que de liens pointant vers des NDD externes au site dans chaque nouveau post.

 

Les différents types de pénalité

  • Manuelle

Les pénalités manuelles appliquées à un site sont explicitement indiquées dans les informations fournies par Google Webmaster Tools. L’équipe qualité de Google a jugé que le site avait des pratiques non conformes à leurs guidelines. Le plus souvent, la pénalité manuelle provient de la détection de liens artificiels vers le site ou de liens artificiels sur le site, mais il y a aussi des pénalités résultant du spam agressif généré par l’utilisateur, des techniques de dissimulation ou de redirection trompeuse.

La pénalité peut concerner uniquement une page du site, dans la pire des cas, la pénalité touche l’ensemble des pages du site. Google peut même aller jusqu’à la désindexation du site.

  • Algorithmique

Si vous avez une pénalité algorithmique, vous aurez besoin de déterminer, quel filtre en est la cause, Panda ou Pingouin. Pour faire court, la différence entre les deux est que Panda vise la qualité de votre site (pauvre en contenu ou présence de contenu dupliqué), tandis que Pingouin vise plutôt les liens factices ou contre nature (c’est à dire, des liens qui ont été achetés ou acquis sans avoir suivi les consignes de Google).

La meilleure façon de comprendre quel algorithme touche votre site, c’est de regarder vos données sur Google Webmaster Tools. Une astuce pour connaitre quel l’algorithme vous affecte, c’est de voir s’il y a des pertes de trafic de recherche. Recherchez ensuite s’il y a eu des mises à jour des algorithmes et quels jours elles ont eu lieux pour voir si la date de déploiement correspond à la période où la baisse du trafic a débuté.

 

Comment s’en sortir d’une pénalité de Google

A chaque pénalité son plan d’action adéquat, il n’y a pas de Guidelines propres adaptés pour chaque site pénalisé. Néanmoins, on peut évoquer quelques principes pour sortir rapidement d’une quelconque pénalité sans se précipiter également et de bien s’assurer avant la demande de réexamen.

 

 

Cas d’une pénalité manuelle

Si la pénalité est manuelle, il y a de fortes raisons que cela soit induit à la suite d’une ou plusieurs de vos actions récentes en termes de netlinking.

Accéder à GWT

Le but étant d’identifier les pages d’un site où le mot clé pénalisé est présent accessible dans la rubrique #trafic de recherche => #liens vers votre site

Préparer une liste

En effet, il faudrait regrouper l’ensemble des pages du site identifié via GWT, mais aussi via de votre recherche sur les outils de suivi(ahrefs…). Pour trouver facilement la page d’un site qui comporte votre ancrage pénalisé, il suffit d’aller sur Google (et encore…) puis de mettre la requête l’ancrage pénalisé site :www.lesitepartenaire.com

Une fois la liste groupée, il faut prendre contact (avec tact aussi) au webmaster du site ciblé.

La meilleure façon étant de lui envoyer un mail en indiquant que votre site a été pénalisé sur telle ancre et que vous suspectez qu’il s’agit des ancrages réalisés avec ‘l’ancrage pénalisé ’. Dans le doute, il serait mieux si c’est possible de les supprimer (en précisant les pages) en insistant que cela ne remet aucun doute sur la qualité de son site mais c’est sur la répartition des ancrages menant vers votre site que vous voulez intervenir.

Désavouer les liens

Il faut attendre au moins une semaine après la prise de contact pour la suppression, puis relance. Si sans succès, c’est le moment de préparer la liste pour désavouer les sites restants avec le format voulu par Google.

 

 

Cas d’une pénalité algorithmique

Il faut tout d’abord identifier quel type d’algorithme a pénalisé votre site afin de cibler les sources possibles.

Panda

Si c’est Panda, votre site a des problèmes d’utilisation. Peut être qu’il y a trop de publicité, pas assez de contenu, ou bien des contenus dupliqués, un taux de rebond trop élevé, problème de structure ou de navigation sur le site, sont autant de facteurs pour que Panda vous pénalise.

Enfin, il est serait utile de mentionner que Panda est une mise à jour de l’algorithme, et non pas une sanction manuelle, une demande de réexamen ne servira à rien, il va falloir avant réparer le  site et attendre la prochaine mise à jour avant que votre site ne récupère son classement initial.

Pingouin

Si c’est Pingouin, vous avez besoin de pratiquer un audit sur les liens que vous avez obtenu. Ce filtre pénalise les liens de mauvaise qualité (emplacement des liens footer, sidewide, les pages de liens ou ferme de lien…), l’abus d’utilisation de mots et expressions clés dans le contenu, l’utilisation du même texte d’ancrage des liens, inscriptions abusive dans les annuaires, présence excessive de backlinks utilisant exactement le même texte d’ancrage, trop de backlinks provenant de site de mauvaise qualité ou de qualité médiocre.

 

Conclusion

Il faut désormais travailler en amont pour éviter toutes pénalités de Google, manuelle ou partielle. Même en respectant scrupuleusement ces indications, un site n’est jamais à l’abri d’une pénalité, car il est force de constater que le négatif SEO peut prendre le dessus sur votre classement. Gardez un œil sur les liens entrants vers votre site via GWT et également d’autres outils de suivi.

 

Crédit image : brandaroundtheweb.fr
The following two tabs change content below.
Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Avatar for hoby

    Patrice

    Très bon article, qui résume bien la problématique des pénalités, qu’il faut ANTICIPER, il faut donc être paranoïaque au maximum et s’imaginer de quoi les pénalités du futur pourraient être faites…

  • Avatar for hoby

    Ulan

    Bonjour,
    On peut faire des articles invités mais en prenant en compte quelques informations :
    – ne pas faire en masse
    – prendre en compte la niche thématique du site de publication et que cela ait une thématique connexe avec la vôtre
    – prendre en compte la fréquence de publication (doit être régulier)
    – éviter les réseaux de blogs (on les reconnait avec chaque post contenant systématiquement un lien vers un seul site)

    merci.

  • Avatar for hoby

    gorzcore

    il faut eviter les soumission en masse sur les CP, regardez les cp qui ont été pénalisé et éviter de soumettre dessus. Sinon je ne vois pas de risque dans l’echange de contenu s’il reste dans la thematique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *