Webmarketing - SEO

Panda 4.0, sept semaines après le débarquement

SEO
Avatar for hoby

Article par

Panda 4.0Sept semaines que la bête a reçu ses nouvelles armes et cibles et le monde du SEO reste encore dubitatif sur les réels objectifs de Panda 4.0. Certes les cibles sont connus, les nouveaux critères communiqués par Google, mais les résultats sur les moteurs de recherche restent encore à désirer. Véritable chasseur de prime (de sites vu qu’il ne se fait pas payer, à moins que …), Panda 4.0 continue de faire des ravages au moment où ce billet se fait coucher sur papier (techniquement c’est se fait lever sur l’écran non ?)

Petit rappel

Panda 4.0 a été commencé le débarquement le 20 Mai de l‘an de grâce 2014 et a commencé à faire des ravages dès son arrivée. Moults sites se font fait abattre et ont vu à quoi ressemblait le fameux, le mythique « Sandbox », un lieu de perdition que je ne vous préconiserais pas d’aller visiter. Contrairement aux précédentes mises à jour de l’algo de Google, celle-ci ne reprend pas la traditionnelle numérotation (Panda 27 ou Panda 28), ce  qui laisse à penser qu’il s’agit d’une nouvelle version et non plus d’un simple « recalcul » comme à son habitude, ce qui a été confirmé par Matt Cutts sur son Twitter.

A noter également que le Panda ne fait pas que des malheureux. Certains sites ont pu bénéficier d’effets positifs de cette mise à jour grâce à un suivi rigoureux des “guidelines” de Google pour le référencement de son site.

Principales cibles

Cette mise à jour du chasseur continue de couper la tête aux sites à contenu dupliqué (externe ou interne dans une moindre mesure) et n’ayant pas empêché leur indexation (via la mise en place d’une balise meta robots noindex par exemple ou une balise canonical vers le site du contenu original). Cette remarque a été faite par Glenn Gabe, célèbre SEO anglophone sur Searchenginewatch. En effet, cette action est dans la nature même de Panda car ce fût son but premier.

Google continue ainsi de faire la chasse aux sorcières dans un univers où les SEOs et les sites ne savent plus comment se retrouver dans une jungle de consignes. Toutefois, une seule règle sort du lot pour avoir la côte auprès de Mister G. (alias GG) : « le contenu est et restera ROI ». Entendez par là que vos textes et articles devront être destinés aux internautes et  non pas au moteurs de recherche. Alors adieu le contenu « spinné » des années 90 et les contenus dupliqués des années, euh je sais pas de quelle année au fait.

Etat des lieux après la sortie de la bête en noir et blanc

Même si l’objectif de Panda 4.0 est de faire couler les sites à faible qualité de contenu et les faire disparaître de la première page tant convoitée, il n’empêche que des sites à excellent contenu se sont fait prendre pour du bambou pour la bête. Erreur de calcul ou technique douteuse du site concerné ? Dur de donner une réponse précise.

Des sites que nous gérons, nous avons constaté une baisse pour un site dont le contenu est excellent. Comparé à un site d’un autre client dont le contenu est de même qualité, nous avons vu poussé nos cheveux blancs à la vitesse de Buzz l’Eclair afin de découvrir la raison. Check des liens réalisés, analyses des visites, audit des sites, rien n’y fait. Pas de pratiques douteuses, profils de liens et site selon les normes et guideline de Mister G. La seule piste qui nous reste est l’ancienneté car en effet, le site impacté est encore assez jeune. L’âge jouerait-il ainsi un rôle dans le classement made in Panda 4.0 ??? J’en doute car des sites jeunes nous en gérons pas mal mais un seul a été impacté. Et là, ô  rage, ô désespoir !!!!!!!!!! Le client s’est amusé à faire des commentaires sur des sites dans une langue inconnue du sien et avec des mots-clés bien, mais alors là très bien optimisés et uniquement vers sa page d’accueil s’il vous plaît. N’étant pas colérique de nature, la solution actuelle fût de lui donner des conseils et lui apprendre le BABA (comme ça que ça s’écrit déjà ?) du SEO.

panda bamboo

Cependant, la lecture de plusieurs blogs anglophones et frenchies confirment bien le fait que Panda 4.0 est fait pour mâchouiller les sites à pauvre contenu mais que des dommages collatéraux sont également à déplorer (un panda dans une forêt, vous ne verrez pas que du bambou cassé). Peut-être un possible réajustement de Mister G. à prévoir dans les prochaines semaines ? Nul n’en sait rien mais restez branché aux sites de SEO pour vous tenir informé.

Alors, si vous pensez être touché par Panda 4.0, le seul conseil que je puisse vous donner c’est d’aller courir vers un audit de site, et ne touchez plus à rien jusqu’à ce que vous ayez des réponses.

Et vous comment avez vous fait pour sortir la tête d’une pénalité ?

The following two tabs change content below.
Partagez!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *